Abidjan: Ville moderne, cosmopolite et culturelle où il fait bon vivre

©CotedivoireNews – Abidjan aujourd’hui :

C’est d’abord son port, le plus grand d’Afrique de l’ouest et le plus important après celui de Durban, et avant celui de Lagos. C’est un port en eau profonde de 15m de profondeur qui reçoit, grâce au canal de Vridi, des navires gros porteurs. La construction récente d’un 2è terminal agrandit sa capacité d’accueil. C’est également le premier port thonier d’Afrique

Abidjan, c’est aussi le siège des plus grandes institutions internationales.
De nombreuses institutions internationales ont leur siège à Abidjan ; la Banque Africaine de Développement (BAD), après une délocalisation temporaire en 2004, en en train de regagner son siège d’Abidjan et les premiers contingents sont attendus en décembre 2013. La bourse régionale des valeurs mobilières(BRVM) est présente de même que le Centre du riz pour l’Afrique, ex ADRAO. On note également la présence de toutes les subdivisions des Nations-Unies (PNUD, FAO, FNUAP, HCR, etc.), les institutions financières internationales (FMI, Banque Mondiale,). Les représentations diplomatiques ne sont pas en reste. Presque tous les pays du monde y sont représentés. Les Etats-Unis ainsi que la Chine y ont établi leurs ambassades régionales.
Abidjan, c’est également la principale place financière d’Afrique de l’ouest: 40% de la masse monétaire de l’UEMOA. Elle regroupe les banques du monde entier et attire chaque jour de nouvelles institutions financières.
C’est aussi une ville ouverte sur le monde avec un aéroport international et plus d’une vingtaine de compagnies aériennes qui sillonnent le ciel éburnéen plusieurs fois par jour.

Une ville moderne, cosmopolite et culturelle où il fait bon vivre. D’où il est difficile de partir une fois qu’on l’a connue, une ville somme toutes « bénie des dieux ».

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1236 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


6 − trois =