Connect with us

Régions News

Alépé: Rumeurs de trafic d’organes, le Préfet dément et met en garde

Published

on

Le préfet d'Alépé

Alépé – « Tous ceux qui seront appréhendés au terme de l’enquête, répondront de leurs actes. »
« Rien ne justifie cette barbarie inutile à Danguira car il n’y a pas de tireur de sang dans le département », a indiqué ce mardi 30 octobre 2017, le Préfet d’Alépé, Nanou Benjamin.
Poursuivant, il a demandé à tous ceux qui appréhenderont des suspects, de les mettre à la disposition des autorités administratives. Et de prévenir que tous ceux qui seront appréhendés au terme de l’enquête, répondront de leurs actes.
Au nom de tous chefs, Akichi Philippe a regretté l’acte posé par les jeunes de Danguira. Il a présenté les excuses à l’autorité administrative et promis de tout mettre en œuvre pour éviter les dérives de ce genre.
Il faut signaler que des rumeurs de trafic d’organes humains ont envahi depuis un moment, le département. Dans certaines localités, pour ne pas tomber dans les embuscades des présumés ‘’ tireurs de sang,’’ des jeunes se sont organisés pour filtrer les entrées la nuit tombée en érigeant des barrages.
Le 28 octobre dernier, à Danguira, une sous-préfecture située à environ 35 km d’Alépé, le jeune Kongo Soumaila, 35 ans aperçu dans le village vers 3 h du matin, a été lynché à mort. Ses deux autres collègues qui avaient trouvé refuge chez le chef du village ont pu etre exfiltrés par les éléments de la brigade de gendarmerie d’Alépé.
Le lendemain 29 octobre à Memni (12 km d’Alépé), Assanti Kouassi Armand, né en 1975, se disant tradi-praticien domicilié à Abobo Akeikoi, en partance à Abidjan vers 7h, a échappé à un lynchage à mort parce qu’un jeune a donné l’alerte selon laquelle il aurait tenté de l’endormir pour extraire son sang.
Fort heureusement, la gendarmerie a pu l’exfiltrer. Face à cette situation, Nanou Benjamin, préfet du département a appelé les populations au calme.

©CotedivoireNews

Boni Amlaman (Frat Mat Info)

Régions News

Bocanda: Bientôt la délivrance gratuite de certificats fonciers aux 114 villages

Published

on

Bocanda-délivrance gratuite de certificats fonciers

Côte d’Ivoire – Région du N’zi – Les habitants des 114 villages de Bocanda, bénéficieront bientôt de la délivrance gratuite des certificats fonciers.

Consultant à l’agence foncière rurale (AFOR),, Georges Kouamé a indiqué que cette décision s’inscrit dans le cadre du processus de sécurisation foncière mis en œuvre dans la localité.

A lire aussi // Bocanda : Une ONG Turque annonce la construction d’une école franco-Arabe

Elle  fait suite aux doléances des populations de Bocanda, qui souhaitent une baisse du coût des frais de bornage  fixé à 80.000 F CFA. Cette somme considéré comme un  frein au processus de sécurisation foncière depuis la mise en œuvre de ce projet pilote dans cette localité.

Bocanda est une ville du centre de la Côte d’Ivoire et chef-lieu de département de la région du N’zi.

©CotedivoireNews

Nestor Al-Fordaws

Lire Plus

Régions News

Dabou: Une ONG offre des consultations gratuites dans des villages

Published

on

Vaccination gratuite à Dabou

Côte d’Ivoire – Santé – L’Ong Comité international de sauvetage (IRC) offre depuis jeudi, en partenariat avec le district sanitaire de Dabou, des consultations gratuites pour les populations des villages d’Orbaff, nouvel Ousrou, vieux Badien, Okpoyou et Cosrou.

Ce programme de consultations curatives dénommée “Campagne multiples maladies”, est à sa phase pilote et va s’étendre jusqu’au 31 mars.

Les enjeux, selon le point focal du service communication du district sanitaire de Dabou, Diomandé Yassi Edwige, sont de “porter assistance aux populations rurales de Dabou qui n’ont pas toujours les moyens de soigner une fièvre, un paludisme ou même de faire des consultations prénatales afin de dépister précocement certaines pathologies et de les vacciner.

©CotedivoireNews avec AIP

Lire Plus

Régions News

Santé – Bonon: Pose de la première pierre d’une nouvelle maternité

Published

on

pose de la première pierre de la nouvelle maternité de Bonon

Côte d’Ivoire – Santé – Région de la Marahoué – La pose de la première pierre pour la construction d’une nouvelle maternité au sein du centre de santé urbain (CSU) de Bonon a eu lieu, mercredi, par le sous-préfet et le maire Koné Yacouba.

Selon le médecin chef du CSU, Dr Tapé Gossé, la maternité actuelle est devenue exiguë compte tenu de la forte démographie. Elle avait été construite pour accueillir une sage-femme alors qu’aujourd’hui, le centre dispose de neuf sages-femmes qui partagent le même bureau.

“Ainsi, nous avons sollicité une structure de la place, en partenariat avec les opérateurs économiques du secteur du cacao, en vue de nous appuyer financièrement pour que ce bâtiment voit le jour”, a-t-il indiqué.

©CotedivoireNews avec AIP

Lire Plus
Advertisement Enter ad code here

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés