Politique: “Aucune élection ne se passera sans que la commission électorale ne soit réformée” (opposition)

EDS plateforme de l'opposition

Côte d’Ivoire – Politique – Le président d’Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS, une coalition de l’opposition) Georges Armand Ouégnin a affirmé vendredi, que’aucune élection ne se passera sans que la commission électorale indépendante ne soit réformée”, assurant que sa plateforme “continuera de manifester”, au lendemain d’un rassemblement qui s’est soldé par 48 interpellations.

“Aucune élection ne se passera sans que la CEI ne soit réformée” a déclaré M.Ouegnin, assurant qu’il aura “gain de cause”, lors d’une conférence de presse.

“Le mot d’ordre est maintenu. Nous continuerons de manifester”, a-t-il ajouté.

Des élections sénatoriales doivent se tenir samedi, puis des élections municipales et régionales dans le courant de l’année.

L’opposition qui réclame depuis quelques mois la reforme de la CEI, la jugeant déséquilibrée en faveur du pouvoir, a appelé “à une grande marche” jeudi pour “dire Non à la commission actuelle”

Mais ce rassemblement a été dispersé à coup de lacrymogène. Au total, 48 manifestants ont été interpellés, 19 dont le porte-parole de EDS Jean Gervais Tcheidé doivent être entendus vendredi par le procureur, deux blessés et les autres ont été relâchés, selon un bilan du président.

Pour lui, “il n’y a que le pouvoir qui veut cette CEI”, promettant de maintenir “la pression”.

Jeudi, d’autres partis de l’opposition dont la frange du Front populaire ivoirien (FPI) dirigée par Pascal Affi N’Guessan, qui exigent également une réforme de CEI, ont déposé une résolution contre l’institution.

 

@Cotedivoirenews

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1405 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


3 × deux =