Connect with us

Biographie

Biographie: AGOU Gbedia Gomez « parcours exceptionel d’un diplômé de L’ENSEA »

Published

on

Côte d’Ivoire – AGOU Gbedia Gomez, est un Ivoirien, économiste au FMI à Washington au département Afrique en charge de la politique budgétaire sur le Ghana.

Il fait partie des modèles d’excellence issus de la formation des Ingénieurs Statisticiens Économistes (ISE) de l’Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée (ENSEA d’Abidjan). Il a à son actif un parcours exceptionnel qui, selon lui, est en phase de lancement.

Après avoir obtenu en 2002 un Baccalauréat série C avec la mention « Bien » au Lycée Moderne d’Agboville, AGOU Gbedia Gomez est admis en classes préparatoires commerciales à l’Institut National Polytechnique Felix Houphouët Boigny (INPHB, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire). En 2004, Il réussit au concours d’entrée à l’ENSEA pour suivre, durant 3 ans, la formation d’ISE. Membre très actif de la vie associative, il relance les journées carrières à l’INPHB. Ensuite, il fonde l’association des élèves Ingénieurs Statisticiens Economistes. Il en est alors le premier président en 2007.

Diplômé ISE en 2007, après un bref passage au Cabinet du premier Ministre en qualité de chargé d’études de la Secrétaire d’Etat à la Bonne Gouvernance, il est recruté par le Fonds Monétaire International (FMI) en Côte d’Ivoire en tant qu’économiste résident. A cette fonction, il contribue à la conception et la mise en œuvre de programmes économiques et financiers pour la Côte d’Ivoire dans le cadre de l’allègement de la dette (PPTE).

A lire// Biographie de Jean-louis MOULOT DG Sodexam

Après la remise effective de la dette à la Côte d’Ivoire en 2012, il rend sa démission du FMI pour poursuivre ses études. Il est simultanément admis, en 2012, à Columbia University, Princeton University et Harvard University. Il se voit attribuer des bourses d’excellence par Princeton University et Harvard University. Il entame le programme de Master in Public Administration and International Development (MPAID) de Harvard Kennedy School of Government.

Au cours de son séjour à Harvard University, il participe au programme de formation en Leadership du Harvard Center for Public Leadership en 2013 à San Francisco. Il co-préside par la suite l’édition 2014 de la Harvard Africa Development Conference (HADC), rassemblant, chaque année, chefs d’Etats, décideurs publics et privés du continent Africain. Il est recruté par la Banque Mondiale en Indonésie pour travailler sur le programme de développement (2013-2019) de l’Indonésie pendant l’été à Harvard.

En Juin 2014, il est diplômé de l’Université de Harvard avec en main un contrat d’économiste international du FMI au siège à Washington. Son potentiel de futur leader public et son engagement pour le développement sont reconnus. Il est fait récipiendaire du célèbre prix « Vernon for Outstanding Commitment to International Development » de Harvard University.

De juin 2014 à avril 2018, le diplômé de Harvard travaille au département Moyen Orient et Asie Centrale du FMI. Il a contribué à la conception et à la mise en œuvre des programmes économiques dans la période post printemps Arabe pour la Tunisie. Depuis mai 2018, il est au département Afrique, en charge de la politique budgétaire du Ghana.

Doté d’un vrai leadership, Gomez Agou se démarque par de l’ambition, de l’action et par sa foi en Dieu. Depuis 2017, Il poursuit un doctorat de troisième cycle en économie à l’Université de Panthéon-Sorbonne en France. Il entend dans cette thèse proposer un cadre de diagnostic clinique de la croissance économique améliorant celui mis en place par ses anciens professeurs de Harvard University.

Son message à l’endroit de la jeunesse Africaine et en particulier à ses cadets ISE est le suivant : « Vous n’avez qu’une seule vie : vivez-la de façon ambitieuse, ne reportez pas les décisions importantes de votre vie. Poursuivez surtout deux types de rêves : ceux qui font peur et ceux dont on vous croit incapables. Priez Dieu pour vivre pleinement à la hauteur de votre potentiel. ».

@CôtedivoireNews

Lire Plus
Clickez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × trois =

Biographie

Biographie : Qui est Mamadou Koulibaly, maire d’Azaguié

Published

on

mamadou koulibaly-maire-Azaguié

Né le 21 avril 1957 à Azaguié-Gare, Mamadou Koulibaly est un homme politique, économiste et enseignant-chercheur ivoirien.

Il est le président de Liberté et Démocratie pour la République, parti politique d’opposition parlementaire qu’il a fondé en juillet 2011 et qui s’inscrit dans le courant du libéralisme classique prônant la démocratie et l’économie de marché.

Mamadou Koulibaly Maire d’Azaguié

Il est candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire.

Ayant obtenu son agrégation de sciences économiques en 1987 à l’université Aix-Marseille III (France) comme l’un des plus jeunes agrégés de son pays à l’âge de 30 ans, Mamadou Koulibaly enseigne dans plusieurs facultés à Abidjan (Faseg, Cires, Ensea, université de Cocody) ainsi qu’à l’université de Versailles et à l’université de Lille (France), avant d’administrer le réseau de recherches sur les politiques économiques du CODESRIA à Dakar.

Appelé comme ministre du Budget, puis de l’Économie et des Finances du gouvernement de transition en 2000, il parvient à organiser entièrement sur fonds propres ivoiriens le référendum constitutionnel et les élections présidentielles d’octobre 2000, alors que le pays était frappé par des sanctions internationales à la suite du coup d’État de décembre 1999.

Reconduit au poste de ministre de l’Économie et des Finances dans le premier gouvernement de la 2e République, dont il était le porte-parole, le Pr. Mamadou Koulibaly est élu député de Koumassi (commune d’Abidjan) lors des législatives de décembre 2000, puis président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire en janvier 2001, fonction qu’il exercera pendant 11 ans.

Ancien président par intérim pour quelques mois du Front populaire ivoirien à l’issue de la crise postélectorale, il choisit de fonder son propre parti, Liberté et Démocratie pour la République.

Marié et père de trois enfants, il a repris depuis octobre 2012 ses enseignements en histoire de la pensée économique, économie monétaire et politique macroéconomique aux universités de Cocody, de Bouaké et de Daloa.

Il possède à son actif plusieurs publications en matière économique et monétaire, notamment le concept du franc CFA flottant par rapport au franc français.

Mamadou Koulibaly, a été investi par son parti comme candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2015 lors du 2e congrès ordinaire du LIDER le 8 novembre 2014.

Dénonçant la fraude au niveau de l’organisation du scrutin et le traitement déséquilibré des candidats, il se retire finalement de la course avant le scrutin.

Mamadou Koulibaly est depuis décembre dernier, maire de la commune d’Azaguié.

@CôtedivoireNews

Lire Plus

Biographie

Biographie : Tout savoir sur Nasseneba Touré, maire d’Odienné

Published

on

Biographie - du - maire - d- Odiénné - Nasseneba - Toure

Côte d’Ivoire – Biographie – Battante et ambitieuse, Nasseneba Touré est l’une des femmes sur qui toute personne doit copier. Côte d’Ivoire News vous donne la biographie enrichissante du maire d’Odienné.

Née 24 septembre 1972 à Korhogo où elle fait ses premiers pas à l’école, Nasseneba part à 19 ans continuer ses études aux Etats Unis avant de revenir en 2006 nantie de diplômes et d’expériences aussi bien caritatives qu’associatives.

Très tôt attachée aux questions sociales elle n’attendra pas son retour en terre natale pour embrasser la politique.

En 1995, alors qu’elle poursuit encore ses études, Touré Nasseneba fait la rencontre du Dr Alassane Ouattara lors de la visite de Feu DJENI KOBENAN pour l’installation des sections du RDR né un an avant. Elle se distingue dès lors par son militantisme en devenant la secrétaire chargée des femmes et de la mobilisation à Washington DC et pour la région métropolitaine de Virginie et du Maryland.

Elle participe en 1996 aux élections présidentielles aux Etats Unis pour les démocrates en faveur de Bill Clinton pour son deuxième mandat.

Des postes de responsabilités, NASSENEBA en a connu et exercé sans pour autant oublier sa carrière professionnelle qui lui vaut aujourd’hui de nombreuses expériences qu’elle voudrait mettre au service des populations d’Odienné.

Elle commence sa vie professionnelle aux Etats Unis par travailler à Comsat, une des plus grandes maisons de communication de la Côte Ouest américaine, spécialisée dans la téléphonie mobile et l’internet.

Nasseneba entre ensuite de 2003 à 2006 à la Banque Mondiale la Banque mondiale au département transport et infrastructure, Elle occupera par la suite au sein de cette institution la fonction d’analyste informaticienne, elle deviendra ensuite cheffe du service archivage électronique et adjointe au chef du département achats et approvisionnements.

Forte de toutes ces expériences, elle décide de rentrer en Côte d’Ivoire.

Ingénieur NTIC, Bachelor en business international, le lauréat du Prix du meilleur maire ivoirien a eu, au pays de l’Oncle Sam, une carrière professionnelle tout aussi riche qui lui vaut de nombreuses expériences qu’elle voudrait mettre au service des populations d’Odienné.

‘’ Mme le maire est mordue du travail bien fait avec une haute conscience professionnelle qui ne laisse pas de place à l’amateurisme’’, témoigne l’un de ses adjoints qui découvre une femme ‘’passionnée’’ du travail.

De retour au pays, après 18 années ‘’ d’exil’’ aux Etats-Unis, elle travaille dans le milieu de la communication où elle est ‘’repérée’’ par le ministre Hamed Bakayoko, alors en charge des Ntic dont Mme Diané sera l’un des conseillers techniques avant d’être engagée à la Primature comme conseiller technique chargé des Ntic du Premier ministre Guillaume Kigbafori Soro.

‘’Nous avons travaillé sur l’e-gouvernement’’, le site de la gouvernance électronique de Côte d’Ivoire, se souvient-t-elle, dans la presse locale. A la fin de la crise post-électorale, Nassénéba Touré continue sa carrière aux côtés de Guillaume Soro, élu Président de l’Assemblée nationale en qualité de Conseillère spéciale.

Piquée par le virus de la politique, Mme Diané s’y engage et est élue maire d’Odienné le 21 avril 2012 pour, selon elle, ‘’retourner à ma population ce qu’elle m’a donné en changeant l’allure de ma ville, en créant des opportunités de travail pour les jeunes de chez moi’’ confie-t-elle à un magazine de la place.

Le Prix de meilleur maire décroché, seulement, après deux ans de gestion communale témoigne de son ardeur au travail pour assurer un développement harmonieux et durable à sa cité.

L’esprit novateur et le dynamisme remarquable du maire Nassénéba ont, sans doute, fait la différence dans le choix où les critères de sélection que sont les qualités personnelles, les aptitudes professionnelles, le sens des relations humaines et l’esprit managérial, peuvent paraître insurmontables.

Grâce à sa gestion, la commune présente de bonnes dispositions et les activités socio-économiques ont repris à Odienné. Sous son impulsion, les recettes propres représentent près de 27% du budget communal et les impôts de l’Etat 24% dudit budget alors qu’elles étaient inexistantes de 2002 à 2012 du fait de la guerre.

Selon le jury du Prix de l’Excellence toutes les actions du maire Nassénéba Touré ‘’impactent positivement’’ le service public communal, la délivrance des actes administratifs et les prestations offertes aux usagers. En plus, poursuit le jury, elle s’est pleinement investie en faveur des couches les plus défavorisées, notamment, les handicapés, les femmes et les jeunes.

@CôtedivoireNews

Lire Plus

Biographie

Biographie : Agnès Monnet, le parcours d’une femme discrète et battante

Published

on

AGNES MONNET

Côte d’Ivoire – Biographie – Élue maire de la commune d’Agou (Région de la Mé), Ayé Apo Agnès Epse Monnet est avant tout une femme battante.

Responsable du Secrétariat National du FPI chargé de la Communication (SENACOM), première femme maire de la commune d’Agou, également Directrice générale de l’Agence ivoirienne de la coopération francophone (AICF), Mme Agnès Monnet a plusieurs cordes à son arc.

Ceux qui la fréquentent régulièrement disent d’elle, une femme discrète, mais rigoureuse à la tâche. Docteur es lettre, Mme Monnet est maître-assistant à l’université  Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody.

Elle est une des premières femmes à s’engager au FPI et à convaincre son époux, le ministre Emmanuel Monnet à s’intéresser au message de Laurent Gbagbo, à l’époque, opposant au régime de feu le président Félix Houphouët-Boigny, le PDCI-RDA.

Son sens de la communication et le contact facile dont elle fait preuve dans son milieu et ses relations interpersonnelles lui ont valu d’assumer les destinés du secrétariat national du FPI chargé des questions de communication.

 Son expertise est régulièrement sollicitée par son parti pour l’organisation de manifestations à caractère public.

Selon des indiscrétions, c’est à elle qu’ont été confiés les préparatifs du prochain congrès du parti au pouvoir, le FPI, qui se tiendra dans quelques mois.

@CôtedivoireNews

Lire Plus

Tendances

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.