Bouna: L’abattage des chiens errants préconisé pour réduire les risques d’infection de la rage à Bouna

le virus de la rage
l'abattage des chiens comme une solution
 

Côte d’Ivoire- Bouna( Région du Boukani) – Le Chef d’antenne de l’Institut national d’hygiène publique (INHP) de Bouna, M’Besso Paul a au cours d’un entretien accordé à l’AIP, préconisé l’abattage des chiens errants dont les propriétaires sont inconnus, afin de réduire la transmission de la rage dans la localité.

“La ville de Bouna est remplie de chiens. Or, aucun traitement ne permet de lutter efficacement contre cette infection mortelle. Vous comprenez donc que ces chiens sans propriétaires sont une menace réelle pour la société. Si ceux-ci sont abattus les risques de contamination de la rage s’amenuisent” a indiqué M.besso. Selon lui durant leur errance quotidienne, ces bêtes contractent le virus de la rage et le transmet par morsure aux autres chiens ou aux humains.

La rage est une affection virale qui survient le plus souvent après la morsure d’un animal enragé. Le virus de la rage se fixe sur le système nerveux central, plus précisément sur le cerveau et la moelle épinière, aussi bien chez l’humain que chez l’animal.

Pendant la période d’incubation, c’est-à-dire entre le moment de la contamination et l’apparition des symptômes, le virus se déplace le long des nerfs jusqu’à ce qu’il atteigne le cerveau. L’infection provoque une inflammation du cerveau et de la moelle épinière. Elle se transforme en encéphalopathie et entraîne la mort, relève-t-on.

©CotedivoireNews avec APA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


deux × 2 =