Côte d’Ivoire: Des jeunes du PDCI annoncent un sit-in pour dire « non au parti unifié »

jeunes manifestant du PDCI
Côte d’Ivoire – Politique – PDCI – Les jeunes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire annoncent « un sit in jeudi, pour dire non au parti unifié ». Les jeunes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié au pouvoir) ont annoncé mercredi à Abidjan la tenue jeudi d’ »un sit in, dans toutes les permanences du parti, pour dire non au parti unifié », dont l’accord, signé par les six formations politiques a été rendu public lundi.
 
La jeunesse du PDCI en colère
 
« Nous avons lancé un mot d’ordre dans toutes les permanences du parti et nos jeunes sont tous mobilisés pour ce sit in », a affirmé le président des jeunes cadres du PDCI, Hervé Achi à ALERTE INFO.
 
Mercredi à 15h00 (GMT et locale), près de 50 jeunes militants du PDCI, encadrés par une dizaine de policiers, brandissaient des pancartes en scandant « on veut Bédié », devant le siège du parti à Cocody, pendant qu’une vingtaine d’autres tenaient une réunion à l’intérieur.
 
« Nous, jeunes cadres du PCDI sommes indignés par la signature de l’accord du parti unifié, qui est de nature à monter les militants contre Henri Konan Bédié et diviser le parti comme les autres le sont actuellement », a dénoncé Hervé Achi, ajoutant que « cela est une délation, donc inacceptable ».
 
Le président des jeunes cadres, qui n’a cessé de crier « non au parti unifié » a souhaité, au nom de ses camarades, « la tenue d’un congrès du PDCI, dans les plus brefs délais, afin d’abroger l’accord politique et dissoudre le RHDP ».
 
Le 10 avril, le président du PDCI Henri Konan Bédié et le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara ont assuré s’être accordés pour la création d’un parti unifié, dénommé le RHDP, devant naître de la fusion de leurs formations politiques respectives, après une rencontre au palais présidentiel.
 
Alors que le PDCI conditionne la création du parti unifié à un engagement du Rassemblement des républicains (RDR) à soutenir son candidat, lors de la présidentielle de 2020, le parti de M. Ouattara souhaite sa mise en place « avant 2020 ».
 
Le RDR a annoncé un congrès extraordinaire le 05 mai « pour se prononcer et adopter les textes » du futur parti unifié, tandis que l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI, membre de la coalition au pouvoir), a « autorisé » son président Albert Mabri Toikeusse à signer le manifeste du parti unifié.
 
« Le président Bédié lui-même l’a dit dans l’une de ses déclarations : « 2020 n’est pas négociable ». Et c’est sur ce mot d’ordre que nous nous alignons. Notre rôle est de faire en sorte que ce parti unifié ne passe point », a conclu Hervé Achi.
#CotedivoireNews
Ange Tiémoko

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1401 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


11 − 2 =