Côte d’Ivoire: “Il y a eu aucune campagne de sensibilisation” sur le sénat, selon la POECI, une organisation de la société civile

conférence de presse de la POECI

Côte d’Ivoire – La Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI), a estimé jeudi, qu’”il y a eu aucune campagne de sensibilisation des citoyens” sur le sénat, à deux jours des sénatoriales, déplorant “l’absence de pluralité des candidatures” pour ce scrutin.

“La POECI souligne qu’il y a eu aucune campagne d’information et de sensibilisation auprès des citoyens sur l’”importance” et le “rôle” de cette seconde chambre du parlement, indique une note de la Poeci, qui annonce le “déploiement de 35 observateurs” sur les lieux de vote.

La Plateforme déplore “l’absence de pluralité des candidatures” notamment celles de l’opposition qui exige depuis, une réforme de la Commission électorale indépendante (CEI).

La POECI qui regrette que cette élection intervienne “dans un contexte de tension politique”, où “le consensus politique autour de” la CEI “se délite au fur et à mesure”, appelle à la mise en place d’une commission “inclusive”

En juillet 2017, la Plateforme avait recommandé une “réforme de la CEI et du code électoral pour des élections apaisées et crédibles” en Côte d’Ivoire.

Jeudi, des partis de l’opposition dont le Front populaire ivoirien (FPI) ont déposé à la CEI, une résolution contre l’institution, tandis des militants d’une autre plateforme de l’opposition, ont tenté de se rassembler à Adjamé (Nord Abidjan), pour le même motif, avant d’être dispersés par la police.

 

©CotedivoireNews

EFI

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1405 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


deux × 4 =