Connect with us

Régions News

Côte d’Ivoire: Indemnisation de plus 200 victimes des crises ivoiriennes à Sassandra

Published

on

indemnisation de 200 victimes de crises

Plus de 200 victimes des crises ivoiriennes ont été, indemnisées samedi à Sassandra, dans le Sud-Ouest ivoirien par le ministère de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté.

Dans une note d’information transmise APA dimanche, le ministère annonce qu’à Sago, une sous-préfecture de Sassandra (Sud-Est), 31 ayants droit de personnes décédées et 7 orphelins issus  des villages de Gobroko, d’Adebem, de Godjiboué, de Niegroubouésuite et de Trikpoko, « toutes victimes de la crise post-électorale de 2011 ont reçu réparation ».

Elles ont respectivement reçu un million de FCFA symbolique» par personne décédée et des bons de prises en charge scolaires dont la valeur oscillent entre 60 000 et 150 000 pour les 7 orphelins.  « Cette cérémonie porte à plus de  200, le nombre de victimes de cette localité ayant été indemnisées », ajoute la note.

«  Notre pays retrouve la prospérité, mais il ne peut s’engager sur la voie du développement durable que dans un environnement de paix. C’est pour cela que j’exhorte les victimes et les ayants droit de victime à pardonner pour que nous tournions définitivement cette page triste de notre histoire récente », a déclaré au cours de cette cérémonie, Pr  Kouamé N’guessan, Chef de de cabinet du ministère de ce ministère.

« Engageons-nous à épouser une culture de la paix qui privilégie le dialogue, la concertation, le consensus, le compromis, les concessions réciproques pour la prévention et la gestion et la résolution des conflits » a insisté M. N’guessan qui représentait la Ministre Mariatou Koné.

Désirée Bohoua dont les 7 neveux et nièces ont reçu de l’Etat ces bons de prise en charge scolaire a témoigné sa reconnaissance au Gouvernement. « Grace au Chef de l’Etat et au Gouvernement, mes enfants vont reprendre le chemin de l’école. Je remercie la Ministre Mariatou Koné qui vous a mandaté pour venir jusqu’à nous », a-t-elle dit.

Le député de Sago- Dakpadou, Kébé Mahamadou,  a saisi cette occasion pour attirer l’attention sur des menaces à la cohésion sociale dans cette Sous-Préfecture. « Il existe dans notre localité, des barrages étranges tenus par des personnes dont on ne connait pas bien l’identité. Ni militaires, ni policiers, ni gendarmes. Mais ils passent leur temps à harceler nos parents sur les routes. Cela est de nature à rappeler la crise » s’est-il inquiété.

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a mis en place en 2015, un fonds spécial doté d’un apport initial d’une valeur de 10 milliards de francs CFA pour l’indemnisation des victimes des différentes crises qu’a traversées la Côte d’Ivoire.

©CotedivoireNews avec APA

Régions News

Odienné : Les parents exhortés à s’approprier la lutte contre les agressions à la machette

Published

on

Les - autorités - administratives - invitent - les - autorités - coutumières - à - sensibliser - les - parents - à - lutter - contre - les - agressions - à - la - machette

Côte d’Ivoire – Insécurité – Région du Kabadougou – Le substitut du procureur, Boby Thierry et le commissaire de police d’Odienné, Goly Célestin ont demandé aux autorités coutumières de sensibiliser les parents à s’approprier la lutte contre les agressions à la machette menées par des adolescents dans la localité d’Odienné. C’était lors ce mardi lors d’une rencontre d’échanges.

A cette occasion, la commissaire Goly Célestin a indiqué que la sécurité de la localité est une affaire de tous. Raison pour laquelle, il a demandé aux chefs traditionnels et coutumiers de sensibiliser les parents afin d’apporter leur contribution dans la lutte contre l’insécurité.  

“Nous sommes venus vous présenter la situation, aidez-nous à travailler à la sécurité de tous à Odienné. Lors de nos patrouilles, nous avons constaté que régulièrement, des enfants dont l’âge varie entre 8 et 14 ans se promènent dans la ville armés de machette. Quand nous les arrêtons, le lendemain ce sont des interventions pour les remettre en liberté. Il est temps que les parents prennent leurs responsabilités », a déploré le commissaire de police de la localité d’Odienné.

@CôtedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus

Régions News

Ouangolodougou : Le préfet encourage les femmes à s’autonomiser

Published

on

Les - femmes - de - Ouangolodougou - invitées - à - s- autonomiser

Côte d’Ivoire – Autonomisation de la femme – Le préfet du département de Ouangolodougou, Sory Jean Pierre, a exhorté les femmes du département à être autonomes. C’était lors d’une rencontre qu’il a eu avec les responsables d’associations, ce lundi 18 février 2019.

A cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de prise de contact avec les différentes couches, le préfet a exhorté les femmes à profiter au maximum des bienfaits du programme gouvernemental.

Il a ainsi mis l’accent sur le programme de promotion et d’autonomisation de la femme en demandant aux femmes de Ouangolodougou à travailler avec abnégations.

@CôtedivoireNews

Abran Saliho

Lire Plus

Régions News

Ferkessedougou: Les élèves du Lycée Moderne affichent leur optimisme à l’issue des discussions entre les syndicats et le Ministère

Published

on

Côte d’Ivoire – Ferkessedougou- Education – Le Ministère de l’éducation nationale et les syndicats ont convenus lors d’une rencontre avec la tutelle d’un chronogramme de discussion dès le 18 février 2019 en vue de resolver le mot d’ordre de grève qu’observent les établissements scolaires du pays.

Des discussions auxquelles les élèves du Lycée Moderne de Ferkessedougou espèrent un dénouement heureux pour le grand bonheur des élèves de la Côte d’Ivoire.
Un optimisme qu’ils ont exprimés au représentant du président du Conseil Régionale, Ouattara Birahima Tene en marge d’une cérémonie de remise de Tables bancs au Lycée Moderne de Ferkéssédougou.


Les Établissements scolaires de la Côte d’Ivoire font face depuis quatre (4) semaines à un mot d’ordre de grève lancé par certains syndicats et plateformes syndicales de l’éducation nationale et de l’enseignement technique. 
Une situation à laquelle la Ministre Kandia Camara et certains groupements et Associations de parents d’élèves ont appelé à la suspension de cette grève et à la reprise des cours. Un appel qui n’a pas trouvé écho auprès des syndicats qui réclament une amélioration de leurs conditions de travail et la suppression des cours de Mercredi.

©CotedivoireNews
Akinbola Djamal

Lire Plus

Tendances

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.