Côte-d’Ivoire: Le dernier bilan des inondations à Abidjan et à l’intérieur du pays

inondations Abidjan
Côte d’Ivoire – Inondations Abidjan -Après le passage de la pluie à Abidjan dans la nuit de lundi à mardi dernier, les Abidjanais sont encore sous le choc surtout les populations des quartiers sinistrés. Le bilan reste lourd 48 heures après les fortes pluies qui ont mouillé Abidjan et certaines villes du pays.
Selon les autorités il ressort 20 morts à ce jour dont 18 pour la seule ville d’Abidjan, un à Tiassale et un à Guiberoua. Au niveau des blessés il a été enregistré 120 cas tout admis dans des centres de soins pris en charge la plupart par l’État. Plus d’une centaine de personnes restent encore sans abri après le passage de l’eau.

A lire// Abidjan: Retour de la pluie et bonjour aux inondations

Le gouvernement prévoit une réunion d’urgence ce jeudi avec à sa tête le chef de l’État rentré de Paris hier ou il séjournait depuis plus d’une semaine. Pour l’heure l’aide s’organise pour soulager les sinistrés et en cela la députée de Cocody, Yasmina Ouégnin est montée aux créneaux en ouvrant un bureau de crise pour recueillir des dons et des aides afin de les acheminer aux victimes.
yasmina-ouegnin
Pour cette ènieme inondation qui a fait tant de morts, l’opinion trouve qu’elle est de trop. Cela doit interpéler les populations qui font preuvent d’incivisme mais surtout à une administration corrompue qui a délivré des certificats de construire dans des zones à risques.  »
Pendant longtemps ils ont regardé les constructions anarchiques dans ces quartiers résidentiels. Et le résultat est là », soutient madame Grant, qui souhaite que cela change.
« Sur les caniveaux, il y a des maisons qui sont construites au vu et au su de tout le monde. On implante des villas. Je pense que tout cela est à revoir pour éviter les inondations. »
©CotedivoireNews

Fulbert KOFFI Evan’s

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1000 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


un × deux =