Côte d’Ivoire: Les forêts classées constituent un problème pour l’école obligatoire dans la région de San Pedro, selon le DRENETFP

Kouamenan-Bosson-Albert-DRENET-San-Pedro

Côte d’Ivoire – Education – Le directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENET-FP) de San Pedro, Kouamenan Bosson Albert, estime que la dominance des forêts classées dans la région de San Pedro est un obstacle majeur à la politique gouvernementale de l’école pour tous.

Le DRENET- FP de San Pedro a fait cette déclaration, vendredi, au cours d’un panel sur l’éducation initié par le Réseau ivoirien pour la promotion de l’éducation pour tous (RIP-EPT), à l’occasion de la célébration de la semaine mondiale d’action pour l’éducation portant sur le thème « Responsabilisation envers l’ODD 4 et participation citoyenne » avec comme slogan « Tenez vos promesses ».

Pour le DRENETFP, la première difficulté, c’est la grande dominance de la forêt classée dans la région. « La forêt classée occupe 40 à 45% de l’espace au niveau régional » a déclaré Kouamenan Albert, qui déplore le fait que l’on n’a pas le droit de construire des écoles dans les forêts classées, « et pourtant des enfants sont là-bas », a-t-il souligné.

Selon la SODEFOR, il existe dans la région de San Pedro près de 412 000 ha de forêts classées.

Même dans la ville de San Pedro, a révélé le panéliste, des projets de construction d’écoles n’ont pu se réaliser, en raison d’espace indisponible dans la commune.

 

Côte d’Ivoire News

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1405 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


16 − 9 =