Côte d’Ivoire: Les syndicalistes invités à lever le mot d’ordre de grève et à accepter la main tendue du gouvernement

Le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Joseph Aka,

Côte d’Ivoire Grève des agents de santé – Le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Joseph Aka, a invité, mardi, lors d’une conférence de presse, la plateforme cordi-santé de 12 syndicats à lever le mot d’ordre de grève entamé depuis lundi et à accepter la main tendue du gouvernement à travers la tutelle.

« Nous tenons toujours à tendre la main à ses syndicalistes qui, peut-être par inadvertance, sont sortis du cadre formel de discussions et nous les invitons à lever le mot d’ordre de grève », a lancé M. Aka, appelant les syndicats au respect de l’ordre républicain afin qu’ensemble, les questions de discorde soient adressées et trouvent un réponse satisfaisante.

A lire// Grève des agents de santé: Le service minimum assuré à l’hôpital de Bocanda

« Nous sommes tous des ivoiriens et nous avons la Côte d’Ivoire en partage et en héritage. Faisons en sorte que le pays fonctionne normalement en faisant respecter les grands équilibres », a-t-il insisté, prévenant qu’aucune revendication ne pourra aboutir sous la menace et sous le chantage.

Ce mouvement de grève observé dans plusieurs hôpitaux publics à l’intérieur du pays notamment à Aboisso, Dimbokro, Bocanda, Daloa et bien d’autres, selon les correspondants de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), est consécutif à la levée d’une pénalité ayant conduit à l’affectation de certains membres des syndicats à d’autres postes et à l’obtention des 150 points et 100 points d’indices, selon le directeur de cabinet.

Sur la question, Pr Joseph Aka a tenu a justifié que le ministre, soucieux de l’apaisement social et voulant que le calme règne dans son département, a instruit le directeur des ressources humaines afin d’examiner la préoccupation avec beaucoup plus d’humanisme et de refaire les affectations selon le choix des membres.

Il a signalé, par contre, que la revendication sur l’obtention des 150 points et 100 points d’indices, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, incompétent en la matière, a fait un plaidoyer auprès du ministre de l’Economie et des finances et celui du Budget.

« C’est certes difficile mais il y a un cadrage macro-économique à respecter et le ministre Aka Aouélé s’inscrit dans ce cadrage fait de rigueur et de bonne gouvernance », a fait savoir le représentant du ministre Aka Aouélé qui est en ce moment hors du pays.

 

©CotedivoireNews avec AIP

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1394 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


cinq − deux =