Education: L’ONG MIDH dénonce le paiement des frais scolaires annexes

conférence de presse du midh

Abidjan-(Côte d’Ivoire) – Ce mardi, le Mouvement Ivoirien des Droits Humains (MIDH) a invité lors d’une conférence de presse, l’État ivoirien à supprimer l’ensemble des cotisations annexes dans les établissements publics de Côte d’Ivoire, a constaté ©CotedivoireNews .

Selon Me Brahima Coulibaly, Secrétaire général du MIDH, il s’agit « des cotisations exceptionnelles levées par les COGES notamment les prix des photos, enveloppes timbrées, macarons, visites médicales » .

Pour, le mouvement il faut « interdire le paiement des frais  complémentaires  par les élèves affectés ou orientés dans les établissements privés laïcs et confessionnels » de Côte d’Ivoire.

Toujours selon le MIDH  et par la voix de monsieur Amadou Dahou en charge de l’éducation au sein de ce mouvement « Ces différents frais constituent un frein à l’exercice  du droit commun à l’éducation  et risquent de nuire à leur réalisation ».

Par ailleurs,  le l’ONG regrette  « de nombreuses anomalies dans les textes régissant l’école ivoirienne à savoir une hiérarchie des normes, des mesures régressives sur le principe de la gratuité au vu des obligations de l’État  de respecter, de protéger  et de réaliser le droit à l’éducation ».

A la FESCI (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire) le MIDH, bien que trouvant légitimes les revendications faites par cette organisation, tel que la session de remplacement  l’invite à « revendiquer sans violence les meilleurs conditions sociales et d’études  au profit  des élèves et d’étudiants ».

Il faut rappeler que depuis le 18 septembre la rentrée scolaire est perturbée par des manifestations de protestations de la FESCI la principale organisation estudiantine, contre les frais annexes d’inscriptions imposées aux élèves, la principale organisation estudiantine.

La fédération estudiantine de Côte d’Ivoire qui avait lancé un mot d’ordre de grève de 72 heure pour réclamer la libération des 40 étudiants détenus à la suite des récentes manifestations a levé son mot d’ordre de grève pour allez à la table de négociation avec le gouvernement. Ce mardi 26 août la ministre Mariatou Koné de la solidarité a reçu le secrétaire général de la FESCI, Assi Fulgence.

Fulbert KOFFI

©CotedivoireNews

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1004 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


dix-huit + treize =