LIBRE OPINION : ABOBO, LE MYTHE DE LA VIOLENCE ET DE LA DROGUE

Ils disent que tous les braqueurs, les voleurs, les microbes, les rebelles, les tueurs viennent d’Abobo. Ils disent que Abobo est le nid de la drogue et de la violence. Ils oublient que les dealers, les vrais tueurs vivent à Cocody et Marcory. Que les commandants des voleurs sont connus. Que les chefs rebelles sont connus. Les employeurs des microbes sont connus. Les fumoirs existent aussi à Cocody, Marcory, Treichville, Yopougon… et ça tout le monde le sait. Et tout le monde ferme les yeux jusque’au prochain drame.

Quand nous nous battons pour donner de l’espoir à nos jeunes frères, d’autres viennent étaler le fruit des raccourcis en Range Rover, Mercedes…. Ils sont pauvres nos petits frères Abobolais, sans doute pauvre mais pas idiots. Vous avez tué pour du pouvoir, des 4×4, des villas, ils tueront pour se réaliser comme vous. Et ce n’est pas avec des tueries de la police, ou de civils exaltés qu’on réglera ce problème. Ce sont des gamins.

DES GAMINS qui demandent qu’à aller à l’école, manger, dormir, servir le pays… Quand on voit le nombre insultant de voitures de luxe de service, de dépenses en voyages, d’achat d’équipements militaires, on se dit on aurait mieux faire d’investir dans des écoles, des internats communaux, des centres de métiers, des grandes fermes agropastorales éducatives, d’écoles civiques.

C’est à Cocody qu’un juge se permet de fusiller à bout portant un jeune… Quand les voleurs et pilleurs se promènent sous les vivats des soi-disant érudits, intellectuels, politiques et autres racailles médiatiques, les enfants en prennent graine. De toute les manières dans ce pays, on ne respecte que ce qui brille ou ce qui a la force de tuer. Si vous croyez que le développement se fait sans morale, détrompez-vous !!! société est le fruit de ce quelle sème. L’ordre et la morale, pour une vie saine et sure. L’ordre et la morale.

 

Lebel N’goran

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1529 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 × cinq =