Nassian: Les producteurs d’anacarde de Nassian crient leur désespoir suite à l’arrêt de l’achat de leurs produits

producteur d'anacarde

Côte d’Ivoire – Nassian – Les productions de noix de cajou de Nassian (Nord-Est, région du Gontougo) restent emmagasinées dans des domiciles suite a un manque de financement des opérateurs de la filière.

Selon les acteurs du secteur, les conditions de stockage peuvent avoir un impact négatif sur la qualité du produit à long terme et semer le désarroi chez des producteurs.

M. Coulibaly Brahima, représentant du Conseil coton-anacarde, joint par téléphone, a affirmé que l’État ne finance pas l’achat et la commercialisation de la noix de cajou, mais intervient dans la chaine de production à travers l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), en finançant notamment le traitement et la sacherie.

La commercialisation est financée par des exportateurs et des acheteurs qui sont, pour la plupart, des opérateurs indiens, a-t-il précisé.

Pour Coulibaly Brahima, l’arrêt du financement de l’achat de la noix de cajou serait une stratégie des acheteurs pour créer une surproduction et faire baisser le prix d’achat aux planteurs.

Des acheteurs, rencontrés sur le terrain, estiment que les taxes fixées par l’État sont trop élevées, provoquant un manque à gagner dans la commercialisation au niveau des exportateurs qui sont réticents à financer la campagne.

Face aux informations selon lesquelles des acheteurs s’apprêteraient à faire descendre le prix en dessous du prix bord champ fixé officiellement à 500 FCFA, le représentant du Conseil coton-anacarde de Nassian met en garde les éventuels contrevenants.

©CotedivoireNews/AIP

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1375 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


3 + un =