Parti politique: Dimbokro /Pose de la première pierre du mausolée des martyrs du PDCI-RDA

Mardi 30 janvier 2018. Le Président Henri Konan Bédié, Président du P.D.C.I-R.D.A a procédé à la pose de la première pierre du mausolée des martyrs de son parti, tombés sous les balles assassines des colons, le 30 janvier 1930, alors qu’ils manifestaient pour la libérations des militants arrêtés.
Mardi 30 janvier 2018. Le Président Henri Konan Bédié, Président du P.D.C.I-R.D.A a procédé à la pose de la première pierre du mausolée des martyrs de son parti, tombés sous les balles assassines des colons, le 30 janvier 1930, alors qu’ils manifestaient pour la libérations des militants arrêtés.

Côte d’Ivoire – Dimbokro – Le Président Henri Konan Bédié, Président du P.D.C.I-R.D.A a procédé hier mardi 30 janvier à la pose de la première pierre du mausolée des martyrs de son parti, tombés sous les balles assassines des colons, le 30 janvier 1930, alors qu’ils manifestaient pour la libération des militants arrêtés.

Le Président Henri Konan Bédié, Président du plus vieux parti, le P.D.C.I –R .D.A, arrivé à Dimbokro lundi, a procédé à la pose de la première pierre hier mardi 30 janvier, d’un mausolée qui sera édifié en mémoire aux nombreux militants assassinés par les colons le 30 janvier 1950 .

C’était au cours d’une cérémonie organisée par le groupe « Tous pour Bédié, Bédié pour tous »dirigé par docteur Gnamien Yao, grand conférencier du parti. 68 ans après ce massacre des militants aux mains nues, selon les organisateurs de cette journée dite « Journée d’hommage aux martyrs » il était important pour le P.D.CI de se souvenir du sacrifice des vaillants militants tombés pour la dignité des peuples opprimés.

« C’est donc un devoir de mémoire et de reconnaissance des militants du parti de Félix Houphouet-Boigny,le père de la nation à ces hommes lâchement assassinés par les colons »a dit le président du groupe « Bédié pour tous, tous pour Bédié »,le ministre Gnamien Yao dans son allocution. En effet, le 30 janvier 1950, alors que les peuples Sakiaré, N’djé, Landjra pour ne citer que ceux-là, manifestaient après l’arrestation et l’incarcération de Koné Samba Ambroise, « les ennemis de la liberté n’ont pas hésité à ouvrir le feu, tuant ainsi des dizaines de personnes et blessant grièvement plusieurs d’entre eux » a dit Akossi Bendjo, représentant le secrétaire exécutif en mission à l’étranger.

C’est donc à juste titre pour ces morts que le Président Félix Houphouet-Boigny, au soir de sa vie, reconnaissant a dit « que la Côte d’Ivoire a eu son Soweto, faisant allusion aux massacres de Séguéla, Bouaflé et Dimbokro tués injustement par les colons alors qu’ils ne demandaient que le rétablissement de la dignité des peuples opprimés »Faisant sien ces propos du père de la nation, le maire de Dimbokro, président du comité d’organisation de cette journée commémorative, a dit dans son adresse aux milliers de militants rassemblés au cimetière des martyrs de la ville qu’une « ère nouvelle s’ouvre dans la vie du P.D.CI. » Dimbokro a-t-il poursuivi, « est la capitale des martyrs et le lieu de convergence de toutes les mémoires, car les martyrs de Dimbokro, sont les martyrs de la République » .La commémoration de la mémoire des martyrs de l’année 1950, est également la commémoration des pionniers du syndicat agricole, à savoir Amadou Lamine Touré, Jibril Diaby, etc, les fondateurs du syndicat, avec à leur tête Félix Houphouët-Boigny.

Afin donc de « réparer une injustice de l’histoire, cette journée du souvenir vient en prélude à l’institutionnalisation du 30 janvier, pour rendre gloire et honneurs à ceux qui ont payé de leur vie la liberté des concitoyens de ce pays et rendre immortels les idéaux de paix du Président Henri Konan Bédié » a dit Madeleine Djomo, vice-présidente du groupe Bédié pour tous, tous pour Bédié dans une motion lue après les allocutions. Au cours de cette cérémonie, le groupe Bédié pour tous, tous pour Bédié a également demandé la tenue d’un colloque et proposé pour le prix Nobel de la paix, le Président Bédié dont les actions en faveur de la paix n’est plus à démontrer. Il est à noter que cette journée des martyrs a enregistré la présence de nombreux vice-présidents et présidentes du parti ainsi que les cadres venus de partout, sans compter les milliers de militants qui n’ont pas voulu se faire conter l’événement. Les doyens Constant Bombet, Palé Dimaté, Charles Konan Banny, Ouassenan Koné étaient présents à cette importante cérémonie.

 

©CotedivoireNews
A propos de Côte d'ivoire NewsCi 896 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


3 × 2 =