Présidentielle 2020 : La Constitution ne peut servir de “prétexte” à Ouattara pour briguer un troisième mandat (Affi)

Affi N'guessan

Côte d’Ivoire – Politique – La nouvelle Constitution ivoirienne ne peut servir de “prétexte” à Alassane Ouattara pour briguer un troisième mandat en 2020, a affirmé le président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), Pascal Affi N’Guessan, estimant que le chef de l’Etat “a fini ses deux mandats et n’a plus rien à faire dans la politique”.

Dans un entretien à l’hebdomadaire Jeune Afrique, M. Ouattara affirmé que “la nouvelle constitution (l’) autorise à faire deux mandats à partir de 2020”, ajoutant qu’il prendra (sa) “décision définitive” sur son éventuelle candidature, “en fonction de la situation de la Côte d’Ivoire”.

“Personne ne peut prendre prétexte de ce qu’il y a eu changement de Constitution (…)” La position de Alassane “relève de la malhonnêteté intellectuelle” car “la loi est claire, aucun Ivoirien ne peut briguer plus de deux mandats présidentiels”, a réagi M. Affi, joint par téléphone par ALERTE INFO.

“On serait en droit de penser” que le nouveau texte, vise à donner à M. Ouattara, “l’éventualité d’un troisième mandat”, a-t-il ajouté, estimant que “les Ivoiriens ne sauraient l’accepter”.

Pour lui, Alassane Ouattara, président de la République depuis 2011, “a fini ses deux mandats (et) n’a plus rien à faire dans la politique ivoirienne”.

“Le Rassemblement des républicains (RDR, parti au pouvoir) a des milliers de cadres qui sont en mesure de se présenter” en 2020, a dit Pascal Affi N’Guessan.

Dans l’entretien, le chef de l’Etat a indiqué que “la stabilité et la paix passent avant tout, y compris avant (ses) principes”, estimant que “les Ivoiriens doivent choisir le prochain président dans la paix et sans violence, comme ils l’ont fait en 2015”

“La démocratie et la transparence sont mes seuls objectifs”, a-t-il insisté.

“En novembre 2017, Alassane Ouattara, 76 ans, a affirmé qu’il ne se représentera pas “a priori” à la présidentielle de 2020, relevant qu’”en politique, on ne dit jamais non”.

Promulguée le 08 novembre 2016 après un référendum, la troisième Constitution ivoirienne limite les mandats présidentiels à deux pour une durée de cinq ans et fait sauter le verrou de la limitation d’âge auparavant fixée à 75 ans au plus.

 

 

 

©CotedivoireNews/AlerteInfo

EFI avec Manuella YAPI

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1391 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


dix + 10 =