Connect with us

Régions News

Scandale à Dimbokro: Trois footballeurs poursuivis pour viol collectif sur une mineure

Published

on

viol collectif
Côte d’Ivoire – Dimbokro Région du N ‘zi – D’un match de football à un viol collectif ce n’est qu’un pas pour trois joueurs de football évoluant au N’zi FC de Dimbokro. Poursuivis pour viol collectif commis sur une jeune fille de 17 ans, l’affaire bat son plein dans la ville.
Les faits remontent au mois de juin ou dans leur balade nocturne les trois jeunes joueurs surprennent deux jeunes amoureux en pleins ébats sexuel sur la terrasse d’une école au quartier cité sogephia. Ils illuminent à partir des torches de leurs téléphones les amoureux qui prenaient plaisir à ciel ouvert. Le jeune amant surpris prend la fuite laissant la jeune fille toute nu fasse à la lumière des torches de ceux qui venaient de les découvrir.
Ainsi, Kabogbo Tagbo Olivier, 19 ans, Gbaho Kagne Franck, 16 ans et Coulibaly Soungatin Martial, 21 ans, tous évoluant au N’zi FC de Dimbokro, club de 3e division vont menacer la jeune fille de diffuser sa nudité qu’ils viennent de filmer sur les réseaux sociaux. Ils renonceraient à le faire si elle acceptait de coucher avec chacun d’eux à tour de rôle. Elle n’aura pas de choix que de se soumettre à ses bourreaux pour préserver son image qui risquait de circuler sur les réseaux sociaux.
Toute honteuse elle gardait depuis cette nuit ce lourd secret qui l’honorait pas. Mais contre toute attente une semaine plus tard elle reçoit un coup de fil d’un de ces bourreaux qui revient à la charge. Il lui demande de faire un transfert de 5000 FCFA sur son numéro et lui demande à la jeune fille de le retrouver pour une autre partie de plaisir, auquel cas il balancerait la fameuse vidéo d’elle tournée cette nuit-là.
La jeune fille face aux intimidations de ce dernier va prendre son courage pour tout expliquer à son père. Celui-ci va porter plainte à la brigade de gendarmerie qui va diligenter une enquête pour retrouver les bourreaux de la jeune fille.
Tendant une nasse à l’un des jeunes qui avaient repris contact avec la jeune fille, Coulibaly Soungatin repondra au piège tendu  et sera cueillir par les éléments de la gendarmerie puis déféré au parquet de Dimbokro. Il passera à table pour citer ses complices  qui ont abusé de la jeune fille.

Ecroué en ce moment à la prison civile de Dimbokro, ses complices ont pris la fuite et sont activement recherché par la gendarmerie de Dimbokro.

©CotedivoireNews

Fulbert KOFFI Evan’s

 

Régions News

La commune de Assuéffry

Published

on

hotel-de-ville-Assuefry

Côte d’Ivoire – Assuéfry est une ville frontalière située au nord-est de la Côte d’Ivoire, à 12 km du Ghana, 388 km d’Abidjan et à 50 km de Bondoukou, chef-lieu de la région du Gontougo. Elle est une composante de Département de Transua dont elle est à 18 km du chef-lieu. La Commune d’Assuéfry est limitée à l’est par la République du Ghana, à l’ouest par le département de Tanda, au sud par la Commune de Transua, et au nord par la sous-préfecture de Gouméré. Elle regroupe vingt (20) villages.


– Commune d’Assuéfry
– Département de Transua
– Région de Gontougo
– Population: 30 406 (2014)
– Superficie: 277 km2 

A lire aussi// Région de la Mé: Tout savoir sur la commune d’Affery

II- Historique
Conduit par le roi Nanan TAN Datê, le peuple Bron, venu du Ghana anciennement appelé la GOLD COAST, s’installe à l’EST de l’actuelle Côte d’Ivoire.
Cette migration née à la suite d’une guerre de succession contre le peuple Ashanti du même groupe Akan au XVIIème siècle a été massive et importante.
Le roi TAN Datê et son peuple venus donc d’AKWAMU AWINWINRISSO de la région de Koumassi de la GOLD COAST (GHANA) occupent alors les zones du ZANZAN et de YAKASSE de la région de BONDOUKOU. Et c’est de la zone de YAKASSE qu’est issu le roi ABO Koffi dit Abomeré créateur du village d’Assuéfry, qui à la recherche d’un nouveau site d’implantation de sa tribu a découvert une source d’eau abondante protégée par un génie albinos. D’où le nom ASSUOFRY donné au site à l’origine de la ville du même nom. Ainsi, L’appellation actuelle ASSUEFRY est une déformation de l’administrateur colonial du terme ASSUOFRY, qui provient du préfixe ‘’ASSUO ’’ signifiant Rivière et du suffixe ‘’ FRY ‘’ qui veut dire ALBINOS ; ces deux termes donnent le nom ASSUOFRY qui veut dire ‘’ la rivière de l’albinos ‘’. 
Le village d’Assuéfry a été érigé en chef-lieu de sous-préfecture par le décret n°86-1021 du 24 septembre 1986 et par la suite en commune par le décret n°95-941 du 13 décembre 1995 portant création de nouvelles communes en Côte d’Ivoire.

III- Economie
.-Atouts économiques et industriels : la proximité frontalière avec le Ghana lui confère une naturelle vocation commerciale. Cependant, sa véritable vocation agricole constitue un atout économique pour la Commune d’Assuéfry. Les principales cultures de rentes sont : le binôme café-cacao et l’anacarde. Elle présente par ailleurs une diversité de cultures vivrières qui en fait le grenier départemental.
-Commerce : C’est une activité prépondérante dans la Commune et dans le Département à travers les échanges commerciaux avec le Ghana. La commune est dotée d’un grand marché dont le jour d’affluence est le vendredi marqué par l’arrivée de commerçants ou d’acheteurs venus du Ghana voisin.
-Banques : On note la présence dans la Commune d’Assuéfry d’une micro-finance dénommée ‘’ Caisse Mutuelle d’Epargne de Crédit de Côte d’Ivoire (CMEC-CI).
– Exploitation forestière : Zone forestière, Assuéfry attire d’une part, les exploitants forestiers en quête d’essence et d’autre part de nombreux exploitants agricoles travaillant dans les plantations de cacao, café et surtout d’anacarde.
– En matière culturelle: la chefferie traditionnelle occupe une place importante dans la gestion communale.




Maire de la Commune d’Assuéfry
– Nom et Prénoms: YOBOUA Kouabenan Cévérin
– Adresse : BP 224 Tanda / Email : mairieassuefry@gmail.com
– mobile : 58 86 12 21 / Email : yobouakouabenanceverin@gmail.com

Lire Plus

Régions News

Région de la Mé: Tout savoir sur la commune d’Affery

Published

on

Mairie -Affery

Côte d’Ivoire – La commune d’Afféry (parfois nommée Aféri ou Grand Aféri) est une localité du sud de la Côte d’Ivoire située dans la Région de La Mé, dans le District des Lagunes et dans le département d’Akoupé. La localité de Afféry est chef-lieu de commune.
Affery est une commune du nouveau département d’Akoupé situé à 12 km de son chef lieu en empruntant la voie qui mène à Agboville, la capitale régionale de l’Agneby.

A lire aussi// Sikensi: Capitale du peuple Abidji


FICHE MONOGRAPHIQUE DE LA COMMUNE D’AFFERY

Superficie 1.Superficie de la Commune : 12.600 ha (environ)2 Superficie urbanisée du Chef-lieu : 500 ha (environ)3 Population (estimation officielle selon le RGPH 1998) 4 Population du chef-lieu : 24.983 habitants5 Population rurale : 8.346 habitants6 Population communale : 33.329 habitants7 Quartiers de la ville :Zossokoi – N’Gossé – Ambeukoi – N’Dabodji – Dioulakro – Sambrégnan – Quartier Résidentiel

8 Villages de la Commune :Asseudji – Daguikoi – DodokoiNB : M’Pokoi et Lozokouamékro sont de grands campements

9 – La Commune compte 2.092 campements

10- ADMINISTRATION COMMUNALE

11 – Date de création de la Commune : 16 octobre 1985

12 – Conseil Municipal13 – date d’élection : 13 Décembre 2018

14 – Elu Maire : Beda Assi Celaire

15 – Nombre de Conseillers : 29

Lire Plus

Régions News

Séguéla : Les habitants de la forêt classée bientôt délocalisés

Published

on

Les - habitants - de - la - forêt - classée - de - Séguéla - bientôt - délocalisés

Côte d’Ivoire – Eaux et forêts – La forêt classée située entre Séguéla et Vavoua, sera bientôt vidée de ses habitants. L’information a été donnée lors d’une rencontre avec les chefs de communautés qui y vivent, les responsables des forces de sécurité ainsi que les ONG.

Selon le directeur régional de la SODEFOR à Daloa, Attahi Koffi, les habitants de cette forêt classée, seront installés dans les villages voisins.

La forêt classée de Séguéla est de 119 204 ha de superficie.

Séguéla est une ville du Nord de la Côte d’Ivoire et chef-lieu de la région du Worodougou et du district du Woroba.

© Côte d’Ivoire News

Abran Saliho

Lire Plus

Tendances

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.