Scandale à Dimbokro: Trois footballeurs poursuivis pour viol collectif sur une mineure

viol collectif
Côte d’Ivoire – Dimbokro Région du N ‘zi – D’un match de football à un viol collectif ce n’est qu’un pas pour trois joueurs de football évoluant au N’zi FC de Dimbokro. Poursuivis pour viol collectif commis sur une jeune fille de 17 ans, l’affaire bat son plein dans la ville.
Les faits remontent au mois de juin ou dans leur balade nocturne les trois jeunes joueurs surprennent deux jeunes amoureux en pleins ébats sexuel sur la terrasse d’une école au quartier cité sogephia. Ils illuminent à partir des torches de leurs téléphones les amoureux qui prenaient plaisir à ciel ouvert. Le jeune amant surpris prend la fuite laissant la jeune fille toute nu fasse à la lumière des torches de ceux qui venaient de les découvrir.
Ainsi, Kabogbo Tagbo Olivier, 19 ans, Gbaho Kagne Franck, 16 ans et Coulibaly Soungatin Martial, 21 ans, tous évoluant au N’zi FC de Dimbokro, club de 3e division vont menacer la jeune fille de diffuser sa nudité qu’ils viennent de filmer sur les réseaux sociaux. Ils renonceraient à le faire si elle acceptait de coucher avec chacun d’eux à tour de rôle. Elle n’aura pas de choix que de se soumettre à ses bourreaux pour préserver son image qui risquait de circuler sur les réseaux sociaux.
Toute honteuse elle gardait depuis cette nuit ce lourd secret qui l’honorait pas. Mais contre toute attente une semaine plus tard elle reçoit un coup de fil d’un de ces bourreaux qui revient à la charge. Il lui demande de faire un transfert de 5000 FCFA sur son numéro et lui demande à la jeune fille de le retrouver pour une autre partie de plaisir, auquel cas il balancerait la fameuse vidéo d’elle tournée cette nuit-là.
La jeune fille face aux intimidations de ce dernier va prendre son courage pour tout expliquer à son père. Celui-ci va porter plainte à la brigade de gendarmerie qui va diligenter une enquête pour retrouver les bourreaux de la jeune fille.
Tendant une nasse à l’un des jeunes qui avaient repris contact avec la jeune fille, Coulibaly Soungatin repondra au piège tendu  et sera cueillir par les éléments de la gendarmerie puis déféré au parquet de Dimbokro. Il passera à table pour citer ses complices  qui ont abusé de la jeune fille.

Ecroué en ce moment à la prison civile de Dimbokro, ses complices ont pris la fuite et sont activement recherché par la gendarmerie de Dimbokro.

©CotedivoireNews

Fulbert KOFFI Evan’s

 

A propos de Côte d'ivoire NewsCi 1236 Articles
Le portail des villes de Côte d'Ivoire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


17 − un =