Sécurité : Trois braqueurs arrêtés par la police criminelle

Gangsters arrêtés par la police criminelle
Gangsters arrêtés par la police criminelle

Abidjan – Dans le cadre de la lutte farouche contre l’insécurité dans le district d’Abidjan, des éléments de la police criminelle ont pu mettre la main sur trois redoutables bandits qui ont été présentés ce mercredi.

Gouli Jean Apollinaire, Amon Amon Jean-Luc et Angoua Kouadio Jean Claude sont trois membres d’un redoutable gang qui sévissait dans le district d’Abidjan. Ils ont été arrêtés par des éléments de la police criminelle et présentés ce mercredi. Leur particularité, se faire passer pour des militaires. Pour leurs opérations, ils circulaient à bord d’un véhicule de type Peugeot 406.

Sous les ordres d’Elloh Raymond, directeur de la police criminelle, une enquête a permis à la police criminelle de débusquer le gang. Arrêtés, les domiciles des trois quidams ont été perquisitionnés avec d’importantes saisies.

Entre autres, deux (2) kalachnikov AK47, deux (2) chargeurs et des munitions, deux (2) fausses cartes professionnelles militaires, une (1) veste treillis, un (1) béret militaire, trois (3) téléphones portables et une (1) moto KTM volée ont été saisies dans les différents domiciles des gangsters.

Pour ce qui est leur véhicule « d’opération », il s’agit de véhicule de location. Ces bandits prenaient soin de changer de véhicules même s’il s’agissait de la même marque Peugeot 406.

C’est la troisième prise en trois jours. Il faut ajouter à ces trois arrestations, l’arrestation, le 30 octobre dernier de BRIGUI ARTHUR JUNIOR, l’un des assassins du Sergent Koffi, poignardé par trois membres d’un gang d’enfants en conflit avec la loi.

Egalement, le 31 octobre dernier, deux des braqueurs du fourgon de transfert de fonds de la Sotra ont été mis hors d’état de nuire.

http://cotedivoirenews.ci/cote-divoire-les-braqueurs-du-fourgon-de-la-sotra-debusques-mankono/

La police nationale, même si elle peut se féliciter de sa réactivité, une question demeure ans l’esprit de l’opinion publique : « Où sont les fonds dérobés ? ».

@CotedivoireNews

Emily Tingbo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 × cinq =