Connect with us

Mairies

Côte d’Ivoire: Présentation de la commune de Daoukro, dans le Iffou

Published

on

MAIRIE DE DAOUKRO

Côte d’Ivoire – Région de l’Iffou -Ville de Côte d’Ivoire, en pays baoulé, Daoukro est chef-lieu du département et de commune du même nom. Elle appartient à la région de l’ Iffou.

Présentation générale

– Commune de Daoukro

– Région de l’Iffou

– Population : 73 134 habitants (en 2014)

 – Superficie : 210 km2

– Situation : Daoukro est une ville de la Côte d’Ivoire, située au centre-est. Elle est le Chef-lieu de la Région de l’Iffou.

Ses limites sont : Au Nord par les Sous-préfectures de Ouellé et d’Ananda ; au Sud par les Sous-préfectures de Kregbé et d’Andé ; à l’Est par les Départements d’Abengourou et d’Agnibilékro ; à l’Ouest par la Sous-préfecture de N’Zekrezessou.

Historique

Daoukro était une zone forestière où se rencontraient des chasseurs Attiés venant d’Adzopé et des chasseurs Agnis venant de l’Indénié (Abengourou). Informé de l’existence d’or dans cette région, Monsieur KONGO LAGOU, alors Chef d’expédition du Roi Nanan SALE GBELE originaire de Bocanda, y fonda un campement vers le 19ème siècle. Le nom donné à ce campement était LAGOUKRO, ce qui signifie le village de LAGOU. Par déformation, ce nom est devenu DAOUKRO. Le campement crée va s’agrandir petit à petit pour devenir un village grâce à l’hospitalité de son fondateur qui accueillait les exploitants d’or.

Le village va s’agrandir davantage du fait de l’affluence des plantations de café et cacao attirés par la fertilité du sol propice à la culture de ces deux produits.

De par cette évolution démographique, Daoukro devenu une ville, fut érigée en chef-lieu de Sous-préfecture en 1961 et en Commune en 1985.

Economie

– Banque : SGBCI, BIAO, CECP, COOPEC

– Commerce : Les activités commerciales sont assez développées dans la Commune de Daoukro. Tous les secteurs du commerce sont plus ou moins représentés. On y rencontre des supermarchés. Il existe aussi des commerces dans les quartiers.

-Secteur primaire : Le secteur primaire est représenté par l’agriculture qui est de type itinérant sur brulis. L’agriculture itinérante a causé la diminution du massif forestier faisant place à de nombreuses jachères. On distingue les cultures de rente (café, cacao, hévéa, palmier, anacarde, …), les cultures vivrières (igname, manioc, ….).

– Secteur secondaire : Depuis la fermeture de l’usine de traitement de café (UNICAFE) en 1999, ce secteur d’activités est inexistant. Aujourd’hui, cette usine sert de magasin de collecte de fonds de tasse d’hévéa.

Dans ce même local, il est installé depuis deux ans une petite huilerie en vue de produire de l’huile de palme rouge.

Nous notons également l’existence de deux (2) sections de décorticage de noix de cajou du groupe OLAM et une unité de décorticage et de conditionnement de riz appelée RINA.

– Secteur tertiaire : La Commune de Daoukro comprend deux (2) types de services : les services administratifs déconcentrés et les structures décentralisées que sont la Mairie et le Conseil Régional.

Contacts

Mairie de Daoukro :

Tél. 31-97-80-96, BP. 22 Daoukro, Email : mairiedaoukro@yahoo.fr

Maire de la Commune de Daoukro

-Nom: DJE KOFFI

Secrétaire Général de la Commune de Daoukro

-Nom: KANGAH Kouassi Athanase

-Mobile : (00225) 58-67-44-53/02-86-10-14

-Email : kanthanase@yahoo.fr

©CotedivoireNews

Mairies

Commune de Bondoukou : Le 3e conseil municipal aura lieu samedi 18 juin prochain

Published

on

Côte d’Ivoire – Région du Gontougo – La mairie de Bondoukou convoque les populations à la 3e réunion du conseil municipal qui aura lieu le samedi 18 juin 2022, à 09 heures, dans la salle Fetigué Koulibaly.

  • L’ordre du jour est la suivante
    Lecture et adoption du procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal du 26 mars 2022 ;
  • Communication du procès-verbal de la réunion de la Municipalité du 07 juin 2022 ;
  • Informations ;
  • Examen et adoption des états d’exécution du budget primitif en recettes et en dépenses au 18 juin 2022 ;
  • Examen et adoption du budget modificatif n°1 de l’exercice 2022 ;
  • Examen et adoption du programme triennal 2023-2025 de la commune de Bondoukou ;
  • Autorisation du Conseil municipal pour l’exécution du budget.

Les populations sont invitées à venir massivement afin d’être toujours au parfum du fonctionnement de leur commune.

CôtedivoireNews.info

Lire Plus

Mairies

Top Actions: La mairie de Port-bouet inaugure une nouvelle école maternelle et primaire

Published

on

Top-Actions-La-mairie-de-Port-bouet-dote-la-commune-dune-nouvelle-ecole-maternelle-et-primaire.

Côte d’Ivoire – Top Actions des mairies – Le maire Emmou Sylvestre a procédé ce mercredi 11 août 2021, à la remise des clés d’une nouvelle école maternelle et primaire aux populations du secteur de Mafiblé 2 dans la commune de Port-bouet.

Le premier magistrat de cette commune, Emmou Sylvestre veut à travers cet acte, promouvoir l’éducation qui est l’un des piliers du developpement communautaire.

La mairie de Port-Bouet, ne voulant pas rester en marge de la politique d’alphabétisation pour tous, lancer par l’Etat de Côte d’Ivoire s’est lancée dans une série de réalisation dans le secteur éducation.
C’est à cet effet, que le maire Emmou Sylvestre a tenu personnellement à remettre les clés des établissements scolaires: « J’accorde beaucoup d’importance à la remise de clés d’écoles dans la commune par ce que l’école contribue véritablement au bien-être des populations de Port-bouet.» a-il- affirmé .

Il faut faire remarquer que la mairie de Port-Bouët veut multiplier les chantiers de construction d’écoles et de centres de formation car L’école contribue à la cohésion sociale.

Ange Nick Sarah

Lire Plus

Conseil Regional

Côte d’Ivoire : fin de calvaire pour les collectivités locales à partir de lundi 28 juin 2021

Published

on

soubre-mairie-collectivités-locales

Côte d’Ivoire – Collectivités locales – Les mairies, conseils régionales et districts autonomes peuvent souffler un ouf de soulagement avec le déblocage de plus de 100 milliards Fcfa qui vont être débloqués à partir de ce lundi 28 juin 2021 par l’État de Côte d’Ivoire pour leur fonctionnement.

Victoire pour les collectivités locales et territoriales ! Victoire pour le maire de Tiassalé, Assalé Tiemoko, avec les paiements qui seront effectués à partir de lundi 28 juin 2021. On se souvient que c’est le maire Assalé Tiémoko avait porté à l’attention de l’opinion publique , les difficultés que vivaient les collectivités locales , en cette année 2021.

C’est également un soulagement pour les gouverneurs de Districts, les maires et les président de conseils régionaux qui souffraient, et dont les administrés et partenaires souffraient également, pour défaut de reversement des parts qui leur étaient dues par le Trésor.

En effet, depuis plusieurs semaines, les mairies, les conseils régionaux et les Districts étaient privés de leurs ressources parce qu’au niveau des imports, des acteurs gérant la remise des états financiers avaient arrêté le processus.


[ Le problème venait de la DGI ]

Au niveau de la recette principale des impôts qui centralise 95 % des impôts et recettes, la responsable avait émis des réserves sur la certification des états de 2020. Ayant été nommée en juillet 2020, la dame avait refusé de valider le bilan de 2020, au mépris des règles de comptabilité et des usages faisant état de ce que sa responsabilité personnelle n’est pas engagée. En effet sa responsabilité n’est engagée que pour la période courant à partir de sa nomination.

[ Soupçons de zèle et d’insubordination ]

Malgré les instructions du DG des impôts et celles du DG du Trésor, la responsable en question, n’a pas obtempéré. Face à cette attitude perçue comme une insubordination mettant à mal le fonctionnement des collectivités locales, et pouvant même conduire à une paralysie totale de la politique de décentralisation de l’État, des mesures conservatoires ont été prises.

Ainsi les mairies, les conseils régionaux et les Districts seront payés à compter de lundi.


[ Menaces de plaintes ]

Toutefois en cette période de transparence et de bonne gouvernance prônée par le gouvernement , des élus locaux n’excluent pas de porter plainte contre X aux fins de dommages et intérêts et surtout d’élucidation de la chaîne de responsabilités.

En effet, ces élus souhaitent une enquête administrative et même pénale sur la question , qui constitue selon eux, au-delà du simple dysfonctionnement, un acte de sabotage et de troubles à l’ordre public. Affaire à suivre !


Charles Kouassi
(Source: L’intelligent d’Abidjan

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés