Connect with us

Cotedivoirenews

Politique: Le RHDP et sa sempiternelle posture de belligérance

Published

on

rhdp dans une posture de belligérance

Côte d’Ivoire – Politique – Après son retour en Côte d’Ivoire, le président Laurent Gbagbo a rendu une visite de courtoisie au président Henri Konan Bédié dans son fief de Daoukro. Cette visite, selon les personnes présentes, a connu un franc succès et marque la convergence de vue des deux hommes quant à l’avenir à imprimer à la Côte d’Ivoire. Le président Henri Konan Bédié préconise un dialogue national à l’effet de vider tous les abcès et permettre au pays de repartir sur de nouvelles bases, quand le président Laurent Gbagbo renchérit que tout cela doit se faire dans la vérité.


Cette visite répond également au souci de M. Laurent Gbagbo de rendre la monnaie de sa pièce à M. Henri Konan Bédié qui a eu à effectuer un déplacement à Bruxelles à l’effet de le saluer.
La leçon tirée de la visite, est la consolidation du rapprochement des deux anciens présidents et partant, de leurs formations politiques respectives. Pour nombre de personnes, c’est le signe annonciateur d’une réconciliation souhaitée de tous les ivoiriens, pourvu que ces démarches soient élargies à tous les partis politiques.

Si la visite du président Laurent Gbagbo a ravi plus d’un ivoirien, force est de reconnaître qu’il y a eu également des grincements de dents, de l’irritation et même des poussées d’urticaire.
En effet, quelques temps après la fin de la visite, le directeur exécutif du RHDP, M. Adama Bictogo s’est fendu d’une déclaration au cours d’une conférence de presse, où il a rejeté du revers de la main l’idée d’un dialogue national. Dans la foulée, il a affirmé que les institutions de la République fonctionnent bien et que le pays n’a pas besoin de réconciliation. Il tient en outre pour responsable, le président Laurent Gbagbo des 3000 morts de la crise post-électorale. Mais doit-on s’étonner de cette sortie du directeur exécutif du RHDP ? Assurément non.

Le rapprochement des deux anciens présidents ne peut que donner du tournis à ceux qui, jusqu’à une date assez récente, faisaient des appels du pied au président Henri Konan Bédié et au PDCI-RDA.
De son côté, le ministre Touré Mamadou a fait savoir que « le bâton sera repris si… » . Que fera-t-il avec ce bâton ?


Dans une autre de ses envolées, le même ministre a affirmé que «… notre papa les a frappés étant opposant, il les a frappés étant au pouvoir… ».
Le comportement et les déclarations des deux ténors du RHDP, rendent bien compte de l’esprit qui anime ce parti et ses militants. Ils sont dans une posture continue de belligérance et ne conçoivent le rapport avec les autres partis que dans un prisme d’affrontement. Non pas un affrontement d’idées, mais un affrontement physique où ils sont sûrs de sortir vainqueurs, convaincus qu’ils sont, d’être adossés aux forces républicaines à savoir, la police, la gendarmerie et l’armée mais aussi…les microbes. Le style, les mots et les allusions de M. Touré Mamadou, (bâton…frapper…), rendent bien compte du caractère belliqueux de son auteur et partant de la structure à laquelle il appartient.

Ainsi, les partisans de Laurent Gbagbo veulent-il accueillir leur président dans la ferveur ? Le directeur exécutif du RHDP menace d’organiser une contremarche des « victimes » de la crise postélectorale le même jour. Les jeunes du RHDP ne sont pas en reste et embouchent la même trompette de retrouver les partisans de Laurent Gbagbo dans la rue. C’est à croire que ce parti n’a de programme que celui de se mesurer physiquement à son opposition !
Que serait-il advenu si ces menaces avaient été mise à exécution le 17 juin dernier ? Mais bon c’est tout aussi vrai que ce jour-là, policiers et gendarmes ont joué les remplaçants…des militants du RHDP.

C’est le lieu d’en appeler à un sens élevé des responsabilités et à une claire vision de tous, quant à la trajectoire qu’on voudrait voir prendre le pays. Ce pays est celui de tous les ivoiriens. Ceux qui en ont momentanément la gestion, n’en sont pas les propriétaires. Demain ils se retrouveront à la place de leurs opposants et ne seront plus forts comme ils le sont aujourd’hui.

Il est également bon de signaler qu’il est illusoire de penser que l’absence de guerre équivaut à la paix. Et que pour cela, la réconciliation n’est pas nécessaire. Dans ce cas, il serait de bon aloi, d’expliquer aux ivoiriens pourquoi il a été créé un ministère de la Réconciliation, qui assurément a un coût pour le contribuable.
Les ivoiriens aspirent à la paix et veulent pour ce faire aller à la réconciliation, il faut les y aider en sachant raison garder. Si la rencontre entre les présidents Ouattara et Gbagbo n’accouchent pas d’une souris, ça sera alors un grand pas de franchi.

D’ici là, le RHDP se doit de quitter sa posture de belligérance et s’inscrire résolument dans les débats et affrontements d’idées et non ceux des muscles. Car s’il y a eu un matin en Eburnie, il y aura assurément un soir et l’ivraie sera séparée du vrai. 

©CotedivoireNews 

Nazaire Kadia, Analyste Indépendant

 Suivez toute l’actualité IVOIRIENNE sur Côte d’Ivoire News

Cotedivoirenews

Lutte contre le terrorisme, piraterie maritime et criminalité en général: Le ministre Britannique des forces armées réitère l’engagement de son pays à accompagner la Côte d’Ivoire

Published

on

Côte d’Ivoire – Sécurité – En visite de travail en Côte d’Ivoire, le ministre Britannique des forces armées, James Heappey, a échangé hier mercredi 22 juin 2022, avec son homologue ivoirien Vagondo Coulibaly. Au cours de ces échanges, le ministre Britannique à réitéré l’engagement de son pays à accompagner la Côte d’Ivoire.

En effet, la Côte d’Ivoire, à l’instar de nombreux pays sur le continent n’échappe pas à la recrudescence ces dernières années, du terrorisme, du trafic de drogue et autres grands banditismes. Ces différents points ont meublé les échanges avec James Heappey, ministre britannique des forces armées, en visite de travail en Côte d’Ivoire, le mercredi 22 juin 2022.

Avec son hôte, les deux ministres ont mis l’accent sur le renforcement de la coopération sécuritaire entre la Côte d’Ivoire et le Royaume-Uni.

Le ministre britannique des forces armées a, à cette rencontre réitéré la volonté de son pays à accompagner la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le terrorisme, la piraterie dans le Golfe de Guinée et la criminalité en général.

Abran SALIHO

Lire Plus

Cotedivoirenews

Sport: L’international Franck Kessié présente ses trophées au ministre Danho Paulin

Published

on

Côte d’Ivoire – En vacances à Abidjan, Franck KESSIÉ, l’international footballeur ivoirien a été reçu en audience par le Ministre des Sports M. Paulin Claude DANHO, ce jeudi 23 juin 2022 , à son cabinet sis au Plateau.

Au cours de cette visite, le sociétaire du Milan AC champion d’Italie , a profité pour présenter ses trophées au patron du Sport ivoirien.

Abran Saliho

Lire Plus

Cotedivoirenews

Autoroute de Grand-Bassam: le coût du péage à partir de 1000 FCFA fait grincer les dents

Published

on

Péage autoroute de Bassam

Côte d’Ivoire News – Infrastructures – L’autoroute de Grand-Bassam ouvert à blanc depuis le 15 avril au grand public sera payant à partir du vendredi 24 juin 2022. Un communiqué du Fonds d’Entretien Routier établissant les differents tarifs a été publié dans ce sens.

Ainsi, les vehicules legers dit de catégorie Classe 1 devront s’acquitter de la somme de 1000 FCFA au poste de péage de l’autoroute de Bassam, ceux de la catégorie Intermediaire, payeront1 500 FCFA quand les poids lourds et autocars de 2 essuieux eux paieront 2 500 FCFA. 

Enfin, les poids lourds, autocars et véhicules de 3 essuieux et plus devront payer la somme 3 500 francs.

A peine publié que les tarifs au péage de l’autoroute de Grand-Bassam fait grincer les dents. La preuve les commentaires peux favorables sur les réseaux sociaux dès l’annonce de l’information par le FER. L’autoroute reliant Gonzagueville à Grand-Bassam, longue de 17,45 Km est sujet à polémique depuis la fin des travaux du poste à péage qui a coûté la bagatelle somme de 23 milliards selon les autorités en charge du projet.

Lire Plus
Advertisement Enter ad code he
re

Tendances

Copyright © 2019 By ZKF Agency - +225 07 34 0909 6 Tous droits réservés